L’inauguration des nouvelles ailes !

Photo 3 moulin ailes proprietaires REC.JPG

Ce dimanche a eu lieu l’inauguration des nouvelles ailes du moulin. La première restauration remonte à plus de 40 ans et les parties en bois nécessitaient une nouvelle campagne de sauvegarde. Au cours des deux dernières années, ce sont ainsi la toiture, l’arbre, le frein et les ailes qui ont été refaits.

photo 1 ruban DSC07845.JPG

Ce n’est pas tous les jours qu’un moulin retrouve ses ailes. Et cela méritait un peu de cérémonial. Coupure du ruban en présence de Alain Gouget, maire de Saint Chels, et Jacques Borzo, maire de Cajarc.

Lors de la cérémonie étaient présents Alain Forsans, président de la Fédération française des associations de sauvegarde des Moulins, les maires de Cajarc et de Saint Chels et Maria Galvagnon, membre fondatrice de l’association des amis des moulins du Quercy, qui a su trouver des mots justes, en s’adressant directement au moulin, pour dire toute l’importance de cette renaissance. Elle a rappelé en particulier que c’est ce moulin, le premier à retrouver ses ailes, qui a été à l’origine de la création de l’association. Cette association a par la suite accompagné la restauration de six moulins à vent dans le département.

ruban moulin DSC07866

Puis, devant le public, les voiles ont été montées sur les ailes et le moulin a pu faire en début d’après-midi ses premiers moulinets majestueux sur la colline du Pech Granat.

Photo 2 pose voiles DSC07885.JPG

À l’ancienne, les voiles du moulin ont été hissées jusqu’en haut des ailes.

Il n’y a eu aucune répétition : la veille à 10 heures du soir, le frein venait juste d’être posé. Nous avons découvert les premiers tours d’ailes en même temps que le public. Un moulin qui tourne toutes voiles déployées, c’est très émouvant. Et nous avons été heureux de voir que cette émotion, le public la ressentait lui aussi.

Pour fêter l’événement, l’inauguration a été suivie d’une fête occitane avec notamment un apéritif offert, des concerts de musique traditionnelle, des jeux en bois et un repas ombragé alimenté par un foodtruck.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, à la tombée de la nuit, une mise en lumière a conclu cette intense journée par une touche féerique.

photo 4 illumination SP DSC07972

À la tombée de la nuit, la nouvelle s’est vue de loin : le moulin a de nouvelles ailes.

Les ailes du moulin à vent habillent désormais à nouveau le ciel du causse de Saint Chels, pour le plaisir de tous et de nos hôtes en particulier.

moulin H.JPG

 

Publicités

Le moulin ne perd pas le nord !

giroutte pose large.JPG

Le vent est une affaire importante pour un moulin… à vent. Cerise sur le gâteau, après une nouvelle toiture et de nouvelles ailes, le moulin vient d’être coiffé une toute nouvelle girouette. Elle a été réalisée dans les règles de l’art par un girouettier du Perche, Thierry Soret. Elle est la preuve que le made in France réserve encore de belles surprises !

girouettiste

Thierry Soret (à gauche) présentant dans son atelier la réalisation qui prendra place au sommet du moulin.

La petite scène figurative représente l’histoire du moulin au fil des époques : l’âne était d’abord celui du paysan ou du meunier apportant le grain au moulin, il est aujourd’hui un porteur pour le pèlerin du chemin de Saint Jacques. La coquille au sommet du mât rappelle en effet son rôle de halte, aujourd’hui, pour de nombreux marcheurs.

L’installation au sommet du toit conique du moulin, à 11 mètres de haut, a nécessité l’intervention d’une nacelle.

girouette fond arbre.JPG

La girouette se verra ainsi de loin et la mise au vent des ailes sera facilitée par ses indications précises.

girouette gros plan.JPG

Le vent peut désormais souffler, le moulin ne perdra pas le nord !

Inauguration des nouvelles ailes du moulin !

moulin avec nouvelles ailesrec.JPG

Ce dimanche 29 juillet aura lieu l’inauguration des toutes nouvelles ailes du moulin. Édifié à la fin du XVIIIe siècle, le moulin est un bâtiment typique du monde paysan d’autrefois. Il avait cessé de fonctionner au début du XXe siècle et était tombé à l’état de ruine.

En 1976, Roland Agrech, à l’âge de 25 ans, lui avait redonné vie en remontant la bâtisse et en offrant au moulin un nouveau toit et de nouvelles ailes. Mais ces dernières avaient été fragilisées lors de la tempête de 1999 et elles avaient dû être déposées.

40 ans plus tard, les parties en bois accusent le poids des ans et c’est toute la toiture ainsi que l’arbre (la partie centrale qui relie les ailes à l’engrenage) qui ont dû être refaits.

pose ailes b rec.JPG

Il a fallu pour cela faire appel à des entreprises spécialisées dans les interventions sur ce type de bâtiments. C’est ainsi un spécialiste des moulins à vent, « les Charpentier de Troyes », entreprise fondée par deux compagnons du devoir, qui a fabriqué les ailes et œuvré à la mise en place du mécanisme. Quant à la couverture, réalisée en zinc pour une meilleure longévité, elle a été confiée à l’entreprise Breil frères, de Brengue dans la vallée du Célé.

pose ailes moulin rec.jpg

Après 20 ans, le moulin a ainsi retrouvé ses ailes et une toiture de fière allure pour le bonheur de tous. L’inauguration aura lieu ce dimanche 29 juillet, à 10h. Elle sera accompagnée d’un vin d’honneur et, l’après-midi, d’animations et de concert.

DSC_0856 rec.JPG

Nous vous souhaitons nombreux pour assister à ce moment exceptionnel dans la vie de notre moulin. Voici le programme :

programe.jpg

 

Les secrets du pain du moulin

Les pèlerins et randonneurs accueillis au moulin apprécient particulièrement notre pain fait maison. La recette de ce pain est le fruit de l’expérience de Martine et de son intérêt pour la farine et la panification qui a donné naissance à plusieurs ouvrages.

Mais le secret réside aussi dans la farine employée: une farine bio, écrasée à la meule de pierre afin d’en préserver toutes les qualités et fournie par un petit producteur local, Pierre Tabel, meunier et paysan passionné.

Petite visite de la salle de mouture:

L’auget qui fait couler le grain de la trémie dans l’œil de la meule :

La vis sans fin prend ensuite la farine à la sortie de la meule pour la mener sur le tamis :

Les sacs disposés sous le tamis récoltent les différentes moutures: types 65, 80, 110 et enfin le son.

 

 

Le concert estival du moulin – édition 2017

Au mois de juillet a eu le concert traditionnel au moulin. Cette année, c’était le groupe de musique occitane La Grangia. Avec des instruments traditionnels, ces spécialistes de la musique occitane on fait revivre l’espace d’une soirée cette musique méconnue des plus jeunes et enfouie dans les souvenirs anciens des plus âgés.

Tous ont (re)découvert des chansons espiègles, vives et entraînantes, toujours plaisamment contextualisées par les musiciens.

Le concert a été suivi par un pot de l’amitié qui a été l’occasion d’échanger avec ces musiciens passionnés.